Blog Mode

Le blog mode
Complément-capillaire

Vous avez dû subir une chimiothérapie suite à un cancer. Cela a entraîné la chute de vos cheveux. Vous avez lu des articles sur le site de l’Institut National du cancer concernant les perruques, wig en anglais. Pour quelques centaines d’euros il est possible de se faire faire un complément capillaire sur mesure à la ligne frontale invisible. Vous vous demandez dans quel Centre Conseil du Cheveu vous le faire poser ? Voici des éléments de réponse.

Où, à quel prix et quel entretien ?

Il existe de nombreux instituts du cheveu, spécialisés dans le complément capillaire , répartis sur l’ensemble du territoire français. Nul doute que vous en trouverez un proche de chez vous. Vous serez accueilli par un coiffeur qui vous proposera un complément capillaire en cheveux naturels ou synthétiques indétectable, qui se rapprochera le plus possible de votre chevelure habituelle. Son prix dépend de la nature du cheveu choisie et de la technique d’implantation. Le coiffeur vous expliquera comment entretenir votre complément capillaire et comment le fixer. Un remplacement capillaire en cheveux naturels se lave régulièrement avec du shampooing. Vous pouvez même aller à la piscine. En effet les colles à perruques ou l’adhésif double face pour coiffeur sont résistants à l’eau.

Quels sont les produits utilisés et combien de semaines tiennent-ils ?

Il est parfois possible de limiter la chute de cheveux avec des produits capillaires de types compléments alimentaires ou soin volumateur du cuir chevelu. Mais lorsque la perte de cheveux survient suite à un cancer, une wig s’impose. Le modèle standard monofilament possède une base en polyuréthane fabriquée sur mesure. Celle-ci se fixe sur votre crâne par collage avec des adhésifs qui respectent votre peau. Les implants capillaires rendent la zone frontale invisible. Votre coiffure semble naturelle. La durée entre deux visites à l’institut capillaire est de 3 à 4 semaines. À domicile, vous pouvez vous aider de tutos sur internet pour l’entretien quotidien.